Comme les hirondelles, il revient à chaque début de printemps, le stage Jeu d’ensemble et création !

Et cette année nous avons le plaisir de recevoir le duo Montanaro / Cavez, comme ils le disent si bien : dans la plus grande décontraction et avec un naturel déconcertant.

Samedi 6 avril 14h/18h et Dimanche 7 avril 10h/17h avec une auberge espagnole le midi.

Au travers de différents temps de musiques alliant improvisation, jeu, poésie et utilisation du corps dans l’espace nous aborderons les notions de pulsation, d’écoute collective et de prise d’initiative. Chaque être est capable d’un geste artistique véritable qu’il sera ludique de mettre à jour. Nous utiliserons du répertoire trad et de création pour donner une direction artistique et de la matière au jeu. Chacun.e à son niveau sera au bon endroit pour s’exprimer librement et prendre du plaisir à partager l’instant musical.

Puis les stagiaires assureront la première partie du concert du duo à 18h dans l’auditorium Cric Crac !

Inscriptions en ligne : https://www.helloasso.com/associations/cric-crac-compagnie/evenements/2024-avr-stage-jeu-d-ensemble-et-creation

BALTAZAR MONTANARO (1983)
Je suis un violoniste dessinateur poète franco-hongrois.
Je suis né dans une famille musicale et picturale.
Depuis tout petit mon intérêt est à l’ouverture, qu’elle soit musicale ou intellectuelle.
Je joue dans différentes formations telles que « i fratelli tarzanelli », « zef », « compagnie montanaro », « the
red rum orchestra ».
Autour de mon travail de recherche sur le violon, j’ai créé deux spectacles, »red rails » dans lequel j’utilise
la complicité de l’ordinateur, en amitié avec Serge Ortega et Tadahiko Yokogawa, ainsi que « szolédàd »
dans lequel le violon est central, acoustique et solitaire.
Son meilleur souvenir de concert?
En 2005 un concert Vents d’est à Correns
Son fantasme musical?
Jouer en solo avec un orchestre symphonique comme soutien
Son endroit favori pour jouer?
L’église de mon village et le salon de Sophie
Son souvenir de voyage le plus fort?
Une nuit dans une boite en verre à écouter des chants primitifs
Son plat de prédilection en voyage?
Le poulpe du portugal
Ce qu’il ferrait s’il n’était pas musicien?
Du fromage
Ses 3 disques incontournables décrits en un mot?
calexico « spoke » : inventivité
dresch quartett  » révészem » : puissance
paris musette  » volume 1″: sensibilité

SOPHIE CAVEZ (1982)
Je suis une accordéoniste et apprentie bassiste autodidacte
J’ai grandi dans un petit village wallon entourée de 3 frères et de parents qui m’ont toujours soutenus
dans mes nombreux élans artistiques divers et variés
C’est l’accordéon diatonique qui a pris le dessus grâce à une rencontre magique avec Didier Laloy.
J’ai eu très vite la grande chance de participer à une multitude de projets (Urban Trad, Ialma,…) et j’ai
également eu très vite l’opportunité de faire mes propres musiques avec Dazibao, KV Express,…
J’ai toujours été attirée par tout ce qui groove. Depuis peu, je me suis lancée dans le monde de la
basse électrique et je prends un grand plaisir à jouer d’autres styles de musique comme la pop, le rock,
funk,…
Son meilleur souvenir de concert?
Ibrahim Maalouf “Wind” au Bozar
Son fantasme musical?
Jouer de la basse dans le band de Jamiroquoi
Son endroit favori pour jouer?
Au festival d’Art de Huy
Son souvenir de voyage le plus fort?
Le désert du Wadi Rum
Son plat de prédilection en voyage?
Le poulpe de Galice
Ce qu’elle ferrait s’il n’était pas musicien?
Maman à temps plein
Ses 3 disques incontournables décrits en un mot?
Espido de Guadi Galego pour sa pureté
Travelling without moving de Jamiroquoi pour son génie
Scenes from my life de Richard Bona pour son groov